Généraliser l’accès aux services d’eau et d’assainissement en mobilisant le secteur privé

Ce que nous proposons : accompagner les collectivités locales (communes, régions…) dans la délégation du service à des opérateurs locaux, dans le but d’atteindre de meilleures performances techniques et financières (desserte des quartiers marginaux, recouvrement des coûts, amélioration de la qualité du service). Là où ces opérateurs appartiennent au secteur privé, BCC participe à l’élaboration de PPP ou de PSP adapté aux besoins spécifiques des collectivités locales.

Un camion vidange a Ndjamena

Quelques applications de cette démarche :

Dans les quartiers populaires des grandes villes du Sud, la majorité des ménages ne sont pas raccordés aux réseaux publics d’eau et d’assainissement. Meurent-ils pour autant de soif ? Non, parce que de petites entreprises privées locales leur fournissent ces services. La Banque Mondiale a demandé à Bernard Collignon de reconstituer le business model de ces PMEs dans 10 capitales africaines et d’évaluer leur clientèle et leurs performances

A Gaza (Palestine), les eaux souterraines sont saumâtres. Bernard Collignon y a évalué pour le compte de l’AFD la clientèle, les performances et le potentiel des opérateurs privés qui installent des unités de dessalement par osmose inverse pour alimenter les ménages en eau douce

En RDC, la REGIDESO assure dans un contexte difficile le service public de l’eau dans les très grandes villes, tout en laissant une large autonomie à ses branches locales. Le PPIAF (groupe de la Banque Mondiale) a demandé à Bernard Collignon et Hydroconseil d’évaluer la faisabilité de diverses options de PPP pour améliorer la distribution d’eau dans la capitale du Katanga (Lubumbashi) 

Ce que d’autres font mieux que nous : l’ingénierie des grands barrages
et des grandes stations de traitement des eaux
Photo : Station d’épuration